Visite de la Collégiale de Mantes-la-jolie

La semaine dernière, les élèves du Cours La Boussole, située dans le Val Fourré, ont traversé la ville à la découverte de l’histoire mantaise.

Le Cours la Boussole et l’Histoire

Le Cours la Boussole a vu le jour à la rentrée 2016, dans les anciens locaux de l’IUT de Mantes-la-Jolie. Son directeur, Pierre-François Chanu, était adjoint du directeur du Cours Alexandre-Dumas à Montfermeil. Il est également professeur d’Histoire et diplômé d’un master dans cette matière. L’établissement accueille aujourd’hui 56 élèves du CP au CM2. Comme dans toutes les écoles Espérance banlieues, l’apprentissage de l’Histoire de France est fait de manière chronologique.

Et pour Pierre-François Chanu, le directeur, l’Histoire se vit et se raconte ! Alors, il fait la part belle aux récits historiques pendant ses cours. Mais laisse aussi une grande place aux sorties scolaires. C’est dans ce contexte que les élèves de l’école ont visité la Collégiale de Mantes-la-Jolie.

A la découverte des lieux historiques de Mantes-la-Jolie

Un élève entrain de déchiffrer un message codé.

Mais avant d’arriver à la Collégiale, les élèves ont parcouru la ville et ses lieux historiques avec un jeu ludique. Les élèves du Cours La Boussole ont d’abord découvert les personnages historiques qui ont marqué la ville. Ils sont ainsi partis à la rencontre de Philippe Auguste, Charles V, Henri IV et Louis XIV, quatre rois joués par quatre adultes. Plusieurs épreuves attendaient les élèves de l’école :

 

  • lire l’heure sur un cadran solaire du XVIème siècle,
  • construire la tour la plus haute en Kapla au pied de la tour Saint Maclou (tour du XVIème siècle, vestige d’une église du XIème siècle détruite lors  de la Révolution française),
  • refaire un vitrail en puzzle au pied de la Collégiale Notre-Dame,
  • déchiffrer des messages en morse, etc…

Regroupés en plusieurs équipes, les élèves sont allés d’épreuves en épreuves jusqu’à la Collégiale.

Découverte de la Collégiale : ce monument gothique

Une tour de kapla aussi haute que la tour Saint Maclou !

Accueillis par les Amis de la collégiale, les élèves ont poursuivi leur parcours historique par la visite du bâtiment gothique. A cette occasion, une survivante de la seconde guerre mondiale, âgée de 84 ans, a raconté ses souvenirs des bombardements de la ville. Photos à l’appui, les élèves ont pu entrevoir l’état de leur ville sous les bombardements. Un moment de partage inter-générationnel très fort.

Cette visite a été l’occasion pour l’école de découvrir un joyau français de l’architecture gothique, de s’émerveiller devant des vitraux multiséculaires, de toucher des pierres « que peut être Philippe-Auguste, il a touché ! ». Bref, d’approcher cette Histoire de France dont on leur parle à l’école !

Autres articles
0 Commentaires

laisser un commentaire