L’ISF a disparu. Mais vous bénéficiez toujours d’une optimisation fiscale avec l’IFI

Depuis le 1er janvier 2018, l’IFI (Impôt sur la Fortune Immobilière) a remplacé l’ISF (Impôt de Solidarité sur la Fortune). Malgré cette réforme, vous pouvez toujours bénéficier d’une optimisation fiscale en soutenant Espérance banlieues. Par votre don, vous aidez de manière concrète les élèves de nos écoles à réussir et trouver leur place dans notre société.

Un don de 1 000 € permet par exemple de parrainer un élève pendant un trimestre et coûte en réalité 350 € après défiscalisation. De la même manière, un don de 3 000 € couvre le montant de la scolarité d’un enfant sur un an et revient à 750 € après impôt. Chaque don compte, les écoles sont financées à 80 % grâce à votre générosité, le reste étant payé par les familles. 

Dans le cadre de ce nouvel impôt, l’optimisation fiscale reste toujours aussi avantageuse. En revanche, un certain nombre de changements ont été opérés par rapport à l’ISF. Seuil de taxation, barème, biens imposables,… tour d’horizon des points saillants de ce nouvel impôt.

Seuil de taxation

L’Impôt sur la Fortune Immobilière reprend le même seuil de taxation que son grand frère, l’Impôt de Solidarité sur la Fortune. En clair, l’IFI concerne les contribuables dont le patrimoine immobilier est supérieur à 1 300 000 euros. A noter que les dettes sont toujours à soustraire de ce montant. Le nouvel impôt ne concerne plus que le patrimoine immobilier. Bercy estime que, cette année, 150 000 foyers seront concernés par l’IFI. En 2017, ils étaient 351 000 à être assujettis à l’ISF.

Barème

Là encore, pas de changements par rapport à l’ISF. Le barème reste donc progressif et son taux varie entre  0,50% à 1,50%. 0,50 % est le taux appliqué pour les patrimoines supérieurs à 1,3 million d’euros, et 1,50 % celui appliqué pour la tranche supérieure à 10 millions d’euros. Pour en savoir plus le barème et avoir précisément les différentes tranches, vous pouvez notamment consulter le site du Particulier.

Biens imposables

La réponse est apportée par le nom du nouvel impôt : Impôt sur la Fortune Immobilière. Si l’abattement de 30 %, réservé à la résidence principale, est maintenu, tout le reste du patrimoine immobilier doit être déclaré. Il s’agit donc aussi bien du patrimoine détenu directement ou via des sociétés assujetties à l’IFI. Mais des exonérations existent.

Modalités de déclaration

Elles évoluent ! Auparavant, les déclarations des patrimoines supérieurs à 2,570 millions d’euros se faisaient sur un formulaire différent. Dorénavant, ce n’est plus le cas. Toutes les déclarations se font avec le même formulaire : l’imprimé 2042. C’est jusqu’à la date de déclaration de vos revenus que vous avez la possibilité de faire un don à l’oeuvre de votre choix. La Fondation Espérance banlieues est toujours habilitée à percevoir vos dons au titre de l’IFI.

Autres articles
0 Commentaires

laisser un commentaire