Prélèvement à la source : que se passe-t-il pour les dons ?

92% des donateurs français sont des donateurs fidèles, qui donnent chaque année régulièrement : ce sont ces donateurs qui sont visés par cette mesure d’avance.

Prenons l’exemple d’un donateur imposable qui donne 300 € chaque année à une fondation qui bénéficie d’une réduction d’impôt à 66%.

  1. Ce donateur a fait des dons à hauteur de 300€ en 2017

    Il les a déclarés en juin 2018 dans sa déclaration 2018 sur les revenus 2017. En septembre 2018, le donateur reçoit son avis d’imposition et son reste à payer s’adapte en fonction de sa réduction d’impôt de 198 € (66% de 300 €)
    Le 15 janvier 2019, ce donateur bénéficiera d’une avance sur ses réductions d’impôt calculée sur ses dons faits en 2017 de 60%, soit 118,8 €.

  2. Ce donateur fait des dons à hauteur de 300€ en 2018

    Il les déclarera en juin 2019 dans sa déclaration 2019 sur les revenus 2018. En septembre 2019, le donateur reçoit son avis d’imposition. Il obtiendra le remboursement de sa réduction d’impôt sur les dons faits en 2018, soit 79,2€ (198 € de réduction d’impôt à laquelle il a droit – l’avance de début d’année de 118,8 €).
    Le 15 janvier 2020, ce donateur bénéficiera d’une avance sur ses réductions d’impôt sur ses dons faits en 2018 de 60%, soit 118,8 €.

  3. Ce donateur fait des dons à hauteur de 300€ en 2019

    Il les déclarera en juin 2020 dans sa déclaration 2020 sur les revenus 2019. En septembre 2020, le donateur reçoit son avis d’imposition. Il obtiendra le remboursement de sa réduction d’impôt sur les dons faits en 2019, soit 79,2€ (198 € de réduction d’impôt à laquelle il a le droit – l’avance de début d’année de 118,8 €).
    Le 15 janvier 2021, ce donateur bénéficiera d’une avance sur ses réductions d’impôt sur ses dons faits en 2019 de 60%, soit 118,8 €.

(Source : France Générosités)

Pour soutenir Espérance banlieues, cliquez ici !

Equipe Espérance Banlieues