Notre histoire

C’est dans la ville de Montfermeil qu’est créée l’école pilote d’Espérance banlieues en 2012.

Les prémices du projet remontent à 2011 et font suite à de nombreux échanges entre Eric Mestrallet, chef d’entreprise et Xavier Lemoine, Maire de Montfermeil. Ce dernier se demande comment lutter contre les facteurs qui fragmentent sa commune – les émeutes de 2005 sont encore dans les mémoires – et l’école n’apparait plus comme un lieu de « ciment social » nécessaire à toute société. Une solution scolaire alternative pourrait-elle être proposée ?

Eric Mestrallet, lui-même père de famille, chef d’entreprise et passionné par l’éducation est sensible à la question de l’avenir des jeunes. En tant que chef d’entreprise, il observe lui-même que certaines jeunes n’ont pas tous les codes pour réussir en entreprise. Eric et 3 autres fondateurs avaient déjà créé en 2007 la Fondation Pour l’Ecole dont l’objectif était que tous les enfants trouvent en France une école qui leur réussisse et leur permette de faire fructifier leurs talents.

Fin 2011, Eric Mestrallet s’entoure d’une dizaine de personnes – principalement des éducateurs – pour promouvoir un projet éducatif qui vise à ce que chaque élève puisse s’épanouir, c’est-à-dire réussir et avoir confiance en son avenir.

Quelques mois plus tard, le Cours Alexandre Dumas ouvre ses portes en 2012 pour accueillir 36 élèves à Montfermeil la première année.

Ce projet en appelle d’autres, à l’initiative d’acteurs locaux une école se créée à Marseille en 2014, à Roubaix et Asnières en 2015. Un réseau se créé petit à petit.

En 2017, une association de loi de 1901, l’Association Réseau Espérance banlieues voit le jour pour faciliter et renforcer l’action opérationnelle à destination des écoles du réseau.

En avril 2019, Espérance banlieues prend son envol de la Fondation pour l’école. Cette nouvelle étape s’explique par la croissance du réseau qui compte 17 écoles à la rentrée 2019, et à une mission propre à chaque fondation, la liberté pédagogique étant pour Espérance banlieues une modalité permettant de proposer une alternative éducative pour révéler le talent de chaque élève.

En septembre 2019, les écoles accueillent 700 élèves et 360 personnes – salariés et bénévoles – sont investies dans l’aventure.

Notre fondateur

Entrepreneur dans l’âme, Eric Mestrallet créé plusieurs sociétés dont un cabinet de conseil et exerce une activité dans le domaine culturel et alimentaire.

En 2012, il fonde Espérance banlieues, mettant à profit ses compétences entrepreneuriales et son investissement philanthropique dans le domaine de l’éducation. L’idée étant de proposer une solution – parmi d’autres – pour tenter de répondre au défi éducatif propre aux quartiers difficiles.

Eric Mestrallet est diplômé de l’Ecole nationale des Arts et Métiers et de l’Université Paris Dauphine.

2015 04 22 ERIC-DSC_0009-1

Equipe Espérance Banlieues

Equipe Espérance Banlieues