Nos propositions

propositions-banlieues

Tout enfant, où qu’il habite et d’où qu’il vienne, doit pouvoir accéder à une instruction solide. Il doit également pouvoir bénéficier d’un cadre éducatif propice à son travail. Et ce, dès les premières années d’école. C’est une question de justice sociale. En banlieue plus qu’ailleurs, les familles attendent de l’école qu’elle transmette à leurs enfants des connaissances solides et bien maîtrisées. Elles souhaitent aussi qu’elle les aide à choisir et à préparer leur avenir professionnel.

Tout cela doit se faire en accord avec les familles. En effet, à Espérance banlieues nous travaillons main dans la main avec les familles. Répondre à ces attentes est aujourd’hui devenu une priorité nationale. En effet, les statistiques de l’échec scolaire, de l’absentéisme, de la violence et du chômage des jeunes parlent d’eux-mêmes.

Espérance banlieues cherche à apporter sa contribution sans attendre, compte tenu de la gravité des enjeux humains. D’ailleurs, elle est poussée à cela par les nombreuses familles, les professeurs et les élus locaux de tous bords qui la sollicitent en ce sens. Alors qu’il est hors de nos moyens de réformer par voie directe le système éducatif ordinaire si inadapté aux défis éducatifs propres à la banlieue, il nous est possible d’ouvrir des écoles indépendantes pour expérimenter un style éducatif, des méthodes pédagogiques, un type d’écoles adaptées à la banlieue.

Cette expérimentation, financée sur fonds privés, a vocation à être reproduite ailleurs en banlieue, avec le soutien d’élus locaux, et à inspirer les réformateurs de l’école. Notre action, développée en toute transparence, s’inscrit délibérément au service de la société et donc de la réforme de l’école publique comme de l’école privée.

l’Assemblée nationale a accueilli le colloque Espérance banlieues en avril 2016. Celui-ci avait pour objectif de sensibiliser la société française à cette problématique. Les échanges de cette journée sont consultables ici.

Equipe Espérance Banlieues