LCI

LCI, 22 novembre 2016 : Programme TV : 3 bonnes raisons de regarder « Un pas après l’autre » sur France 2

DOCUMENTAIRE – Parce qu’il y a toujours quelque chose à regarder à la télévision, « La Médiasphère » a sélectionné pour vous le programme du jour. Aujourd’hui, « Un pas après l’autre » à 23 h 20 sur France 2.

C’est une école pas comme les autres que nous proposent de découvrir Mélissa Theuriau et Romain Potocki dans « Un pas après l’autre », leur réjouissant documentaire sur le Cours Alexandre Dumas

     1. Parce qu’on découvre des méthodes éducatives originales

Ils s’appellent Mohammed, Walid ou Carmen et font partie de la promotion Molière ou Saint Exupéry du Cours Alexandre-Dumas, un établissement privé laïque situé à Montfermeil, en Seine-Saint-Denis, qui accueille les élèves du CP à la 3e. Ici les élèves portent l’uniforme – polo blanc, sweat à capuche vert ou bordeaux et pantalon noir – et les plus âgés aident les plus jeunes. Entre les cours, à effectif réduit, tous s’investissent dans la vie de l’école et sont astreints à des services comme balayer les couloirs ou faire la vaisselle.

     2. Parce qu’on y admire un directeur hyper bienveillant

Pour faire régner l’ordre, le directeur Albéric de Serrant a sa propre technique. « Vous êtes porteurs de joie, pas de l’ironie, pas de la moquerie. Il faut qu’ils comprennent que la discipline vient de notre amour », lance-t-il aux profs le jour de la rentrée. Et quand il s’agit de recadrer un élève récalcitrant, le proviseur n’hésite à monter le ton mais sans jamais se départir de son empathie.

      3. Parce que l’accent est mis sur la citoyenneté et l’identité

Levée des couleurs, serment sur le drapeau, débat en classe… Dans cet établissement situé en bordure de cités, où de nombreux élèves sont issus de l’immigration, l’accent est mis sur la citoyenneté. Pour Albéric de Serrant, il s’agit de réconcilier les enfants avec leurs origines et leur identité française. Un discours apprécié des parents comme le dit cette maman en jilbab qui fait réviser ses tableaux conjugaison à sa fille.

Source : Article texte web LCI du 22 novembre 2016

Voir/Télécharger l’article original ici (doc .pdf)
Autres articles
0 Commentaires

laisser un commentaire