Harry Roselmack s’engage pour une école différente au cœur du 9-3

Communiqué de presse du 3 avril 2014

Un parrainage apprécié

A l’école indépendante Alexandre-Dumas de Montfermeil, les rêves des élèves sont pris très au sérieux. En septembre dernier avaient été diffusés des courts métrages réalisés par des élèves demandant à des personnalités qu’ils admiraient de venir les voir à l’école. L’une de ces vidéos s’adressait à Harry Roselmack, journaliste à TF1. Ce dernier a répondu favorablement à cet appel, a pris le temps de visiter l’école en octobre dernier et a pu découvrir l’équipe professorale et les élèves de ce projet d’école atypique. Convaincu par cette démarche innovante au service des enfants des cités, il a décidé de s’engager pour l’école pilote Alexandre-Dumas en devenant son parrain officiel.

A l’occasion de cet engagement, il a invité quelques-uns de ses tout nouveaux filleuls sur le plateau TV de l’émission « 7 à 8 ». Vous trouverez ci-après une brève vidéo de cette rencontre où le journaliste explique les raisons de ce parrainage et invite à s’engager à sa suite pour cette école :

Harry Roselmack : « Les banlieues ont, elles aussi, besoin d’écoles privées. Elles ont besoin de diversifier l’accès à l’éducation. Ces écoles, un peu plus sur mesure, doivent être capables d’aller chercher chez chaque enfant ce qu’il a comme potentiel »

Albéric de Serrant, directeur de l’école Alexandre-Dumas : « Nous nous réjouissons d’avoir Harry Roselmack comme parrain. Il est intervenu à l’école pour parler de son métier et les enfants étaient captivés. C’est important pour eux de pouvoir se projeter dans leur future vie professionnelle ; c’est un réel facteur de motivation. »

Une école en plein développement, un service public en attente de financements publics

Cette école rencontre un vif succès : ouverte en septembre 2012 avec 6 enfants, elle scolarise actuellement 79 enfants dans des classes à petits effectifs du CP à la 3ème. A ce jour, pas moins de 147 parents ont demandé à inscrire leur enfant dans cette école pour l’année prochaine, alors même qu’elle est installée rustiquement dans quelques préfabriqués posés sur du macadam… Mais il faudra trouver d’ici la rentrée un moyen de pousser les murs…

Le rectorat suit avec intérêt cette école et n’hésite pas à lui adresser des élèves atypiques : élèves à haut potentiel, ou atteints de troubles de l’apprentissage, ou en phobie scolaire ou menacés de décrochage scolaire…

Alexandre-Dumas fait du sur mesure pour les élèves et a peu à peu développé un modèle éducatif tout à fait innovant. Et ce, pour un coût de 3 658 euros par élève, coût largement inférieur à celui pratiqué dans les écoles ordinaires à savoir 5 730 euros dans le primaire et 9 670 euros dans le secondaire. Dans la mesure où la mission remplie par cette école est clairement de service public, la question de la mise en place d’un financement public d’une telle école se pose. Cela permettrait que la liberté d’enseignement cesse d’être un droit réservé aux familles aisées des centres-villes.

Contact presse :

Nathalie Giusti – 06 51 36 68 40 – 01 82 83 11 87 – nathalie.giusti@esperancebanlieues.org

A propos de la Fondation Espérance banlieues

La Fondation Espérance banlieues a été instituée en 2012 pour favoriser le développement d’écoles de qualité, en plein cœur des cités sensibles, qui soient adaptées à la spécificité des défis éducatifs
posés par ces territoires. Elle a ouvert une école pilote à Montfermeil en 2012, le cours AlexandreDumas, qui doit servir de modèle et d’école d’application pour de futures implantations dans d’autres quartiers ou banlieues caractérisés par des situations de faible niveau d’éducation et d’instruction, de grande précarité et de misère sociale. Site Internet : www.esperancebanlieues.org.

Voir/Télécharger l’article original ici (doc .pdf)

Autres articles
0 Commentaires

laisser un commentaire